Campagne 2022 du Denier de l’Eglise

            Chers Paroissiens de Sénas et d’Aureille,  d’Eyguières et de Lamanon,

      Ce week-end, avec la fête des Rameaux, nous lançons notre campagne du Denier de l’Eglise. Ces deux dernières années ont été difficiles pour vous, du fait de l’horrible crise du Coronavirus ; elles l’ont été doublement pour les Comptables et Trésoriers  de nos paroisses  ainsi que pour les Délégués au  Conseil Pastoral pour les Affaires Economiques E.L.S.A.

     Vous le savez tous, une Communauté paroissiale c’est une famille, une grande famille ; et comme en toute famille humaine, surtout dans ces périodes compliquées, il nous faut constamment trouver des ressources pour satisfaire un certain nombre de besoins : remplacer une chaudière ou une photocopieuse,  payer les assurances immobilières, les factures d’électricité d’une église (Sénas et Aureille), d’un presbytère et  d’une salle paroissiale (Lamanon), assurer le pécule du prêtre, le seul salarié, (900 euros/mois) les fournitures de gaz, l’entretien des bâtiments ou leur réfection, comme ce fut le cas pour Sénas ces dernières années.

     Vous savez aussi que la quasi-totalité des subsides de nos Communautés proviennent des pratiquants réguliers, ceux qu’on désigne généralement du terme de messalisants. Ce sont eux qui donnent à la quête du dimanche, qui pensent encore aux offrandes de messes, ce sont encore eux, en grande majorité, qui donnent au Denier. Or ce groupe de messalisants, pour de multiples raisons (âge, mortalité et peur de se faire contaminer) s’est réduit aujourd’hui comme une peau de chagrin. J’ai récemment appris, sans aucune possibilité de vérifier cette information, que des paroisses pas trop loin de nous, sont presque en cessation de paiement. Vous comprenez donc que je ne sois pas tranquille ces jours-ci et fasse instamment appel à la générosité de tous :

        -d’abord celle des jeunes adultes, jeunes travailleurs et jeunes couples ; vous savez que nous tous, prêtres en exercice ou retraités, d’une part et d’autre part, le  personnel bénévole que sont le diacre, les catéchistes et sacristains ainsi que tous les laïcs engagés dans les préparations de baptêmes, de premières communions/professions de foi/confirmations ou encore de mariages, nous sommes et resteront toujours disponibles pour vous ; même dans les situations impossibles que vous nous présentez souvent, nous nous coupons en quatre, pour le Christ et pour vous, et croyez-moi, ce n’est pas que nous cherchions à faire commerce des faveurs divines. J’aimerais donc vous demander : 10 euros/mois, n’est-ce pas dans l’ordre du possible ?

       –ensuite celle des pratiquants occasionnels : nous sommes tous membres du même Corps qui est Celui du Christ, nous appartenons tous à la même Communauté E.L.S.A. Elle n’est pas parfaite notre Communauté, c’est évident ; mais justement c’est aussi pour cette raison que la famille a besoin de chacun de ses membres. Pourquoi donc n’inscririez-vous pas vous aussi, et à partir d’aujourd’hui, dans votre vie chrétienne, le geste du don au Denier ? Il est primordial, vous le devenez bien, pour que l’Unité Pastorale et nos paroisses continuent de vivre.

       Faut-il encore  le dire : nous ne recevons d’aide ou de subventions ni  du Vatican, ni de l’Etat français  ni d’aucun organisme public ou privé que ce soit. Nous ne pouvons compter que sur vous et votre générosité.

        Je vous remercie d’avance.

                                                                                                                        Ab. Michel

Author: Olivier Bruna